Professionnels

Aménagiste : L'aménagiste travaille à l’aménagement des territoires. Il œuvre au sein des municipalités régionales de comté (MRC) et des municipalités et s’assure que le schéma d’aménagement et le plan d’urbanisme sont respectés.

Anthropologue : L’anthropologue s’intéresse aux différentes sociétés et cultures de même qu’à l’être humain tant d’un point de vue culturel que physique. Il travaille d’abord directement sur le terrain.

Serge Bouchard est un anthropologue fort connu au Québec; il a étudié les peuples amérindiens. Il est d’ailleurs souvent consulté lorsqu’il est question des peuples autochtones du Québec dans des films, des documentaires et des reportages. 

Archéologue : L’archéologue étudie et fouille des sites dans le but de trouver des vestiges de l’occupation humaine des périodes préhistorique et historique. Il identifie et documente ensuite les artefacts mis au jour et tente de comprendre pourquoi ils ont été retrouvés à cet endroit précis.

Marcel Moussette est un archéologue qui a œuvré notamment dans le milieu universitaire. En 2009, il est récipiendaire d’un prix du Québec, le prix Gérard-Morisset, honorant la carrière exemplaire d’un individu dans le domaine culturel. Avec un collègue, il a permis la création du chantier-école, sur le site des Palais de l’intendant à Québec. Il s’agit d’un site riche en artefacts de la Nouvelle-France et de la période industrielle. Ce chantier permet aux étudiants en archéologie de l’Université Laval d’avoir une expérience de terrain.

Architecte : L’architecte conçoit les bâtiments. Lorsqu’il travaille dans le milieu patrimonial, il participe à la restauration et à la conservation d’édifices, de maisons anciennes ou d’ensembles bâtis. Grâce à ses connaissances sur les structures architecturales et sur l’utilisation de certains matériaux, sa participation est essentielle dans l’élaboration d’un plan d’action pour l’entretien d’un bâtiment.

Ernest Cormier est un architecte et ingénieur montréalais important de la première moitié du 20e siècle. Il a entre autre conçu les plans de l’Université de Montréal et de la Cour suprême du Canada à Ottawa.

Architecte paysagiste : L'architecte paysagiste imagine et planifie l’aménagement de parcs, des jardins et d’espaces extérieurs de toutes sortes. Dans le milieu patrimonial, il contribue à conserver l’intégrité des paysages culturels patrimoniaux.

Le parc du Mont-Royal a été conçu en 1874 par Frederick Law Olmsted, reconnu comme le fondateur de l’architecture de paysage aux États-Unis et à qui l’on doit entre autre le célèbre Central Park de New York. Le parc du Mont-Royal a été entretenu et préservé notamment grâce à l’architecte paysagiste Daniel Chartier de la Ville de Montréal qui s’assure que les interventions actuelles ne dénaturent pas l’aménagement paysager créé par Olmsted.

Conservateur : Le conservateur est un spécialiste d’une période historique particulière ou d’un type d’artefacts, travaillant la plupart du temps dans les musées. Il est responsable de la mise en valeur, de la documentation et de la conservation adéquate d’une collection. Lors du transport et de la mise en exposition d’objets dont il est responsable, il doit veiller à les protéger.

Au Musée national des beaux-arts du Québec, un conservateur est responsable de la collection Pellan (célèbre bestiaire). Il est expert de cette collection, c’est lui qui la documente et qui supervise ses déplacements au sein du musée et d’une institution à l’autre.

Consultant en patrimoine : Le consultant est un expert en patrimoine qui effectue différents travaux de recherche sur des bâtiments, des sites et des paysages culturels ainsi que sur l’histoire de la construction des villes. Il peut également prodiguer des conseils sur leur conservation et œuvrer à des projets d’éducation et de mise en valeur du patrimoine. Plusieurs consultants en patrimoine sont des architectes ou des historiens de l’architecture.

Ethnologue : L’ethnologue étudie différents aspects de la culture traditionnelle et contemporaine d’une société. Il se rend directement sur le terrain pour observer et écouter les personnes qui ont une connaissance ou un héritage à transmettre. Il entre donc en contact avec ceux qui sont témoins ou participants d’un savoir ou d’une tradition. Il peut ainsi travailler à la connaissance et à la mise en valeur du patrimoine culturel.

La contribution de Luc Lacourcière à ce domaine est très importante : c’est lui qui a fondé les Archives de folklore et d’ethnologie de l’Université Laval en 1944. Ce centre de documentation conserve des savoirs populaires et des traditions orales du Québec grâce à des observations et des témoignages recueillis sur le terrain.

Historien : L'historien met le passé en récit et l’interprète. Il documente des faits, des évènements et des personnages importants de notre histoire. L’historien peut être professeur, vulgarisateur, consultant, éditeur, etc.

Durant sa carrière de professeur universitaire, l’historien québécois Marcel Trudel a concentré ses recherches sur la Nouvelle-France en l’étudiant sous un nouvel angle. Il a aussi tenu à démythifier certains évènements et personnages de notre histoire, comme c’est le cas pour Madeleine de Verchères. L’historien Denis Vaugeois est aussi bien connu; il œuvre dans l’édition où en publiant des ouvrages concernant l’histoire du Québec.

Historien de l’architecture : L'historien de l'architecture est un chercheur qui documente des bâtiments significatifs de notre histoire ainsi que l’évolution des villes et des villages. Il étudie les étapes de leur construction et la façon dont ils étaient habités.

Historien de l’art : L'historien d'art documente des œuvres, des artistes et des courants artistiques. Les études en histoire de l’art permettent notamment d’être professeur, conservateur et de travailler dans le milieu culturel et artistique.

Guide-interprète : Le guide-interprète présente le patrimoine au public. Il travaille dans les lieux mettant le patrimoine en valeur. Le guide-interprète est souvent un étudiant. Lorsqu’on est jeune, c’est une bonne façon d’entrer en contact avec le milieu patrimonial.

Muséologue : Par le biais d’expositions, le muséologue met en valeur le patrimoine matériel et immatériel. Il permet au public de l’observer et de comprendre son importance dans notre histoire.

Restaurateur: Grâce à ses connaissances artistiques, scientifiques et à sa grande dextérité, le restaurateur est en mesure de stabiliser l’état de dégradation des objets qui lui sont confiés. On peut laisser aux soins du restaurateur différents types d’objets, comme des meubles, des documents papier et photographiques, des œuvres d’art ainsi que des artefacts trouvés lors de fouilles archéologiques.


Concrétion contenant la broche en argent

Centre de conservation du Québec

© André Bergeron


 

En 1994, une importante découverte archéologique a été faite : il s’agit de l’épave du Elizabeth and Mary, un navire qui faisait partie de la flotte de William Phips et qui a fait naufrage en 1690 dans le fleuve Saint-Laurent. Cette épave et les objets y étant associés étaient enfouis depuis quelques centaines d’années au fond de l’eau. Ils étaient donc extrêmement vulnérables une fois émergés. C’est pourquoi la présence des restaurateurs lors des fouilles archéologiques était essentielle. Les restaurateurs ont sauvé de nombreux vestiges puisqu’ils savaient comment procéder pour éviter une détérioration rapide des objets causée par le contact avec l’air. De plus, les restaurateurs ont pu redonner aux objets une apparence proche de celle d’origine grâce à leur travail minutieux.


Après le travail de restauration

Centre de conservation du Québec

© Jean Blanchet


 

Voici pour exemple le «Coeur du Saint-Laurent», surnom de la broche en argent découverte parmi les concrétions de l'épave du Elizabeth and Mary. Cet objet fait partie de la collection du Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Laboratoire et réserve d'archéologie du Québec. 

Urbaniste : L'urbaniste se spécialise dans l’aménagement du territoire. Il étudie la ville et les territoires qui l’entourent. Il met en place le plan d’urbanisme, qui définit l’organisation physique et géographique d’une municipalité et présente un plan d’aménagement pour assurer son évolution future.